dimanche 25 novembre 2012

Vidéo 6. Bref, Youri Djorkaeff a chanté.

Qui s'en souvient ? Personne?? Pas grave... Youri Djorkaeff lui-même ne se souvient même plus qu'il a chanté ça.

 


Vidéo 5. Tir sur la barre et... but.

Duisbourg-Francfort. Match de deuxième division allemande. Le score est de 4-0 pour les locaux, quand Christian Tiffert profite d'une mauvaise relance du gardien. Le joueur allemand tire donc du droit. Le ballon atterit sur la barre avant de replonger clairement juste devant la ligne. A la stupeur générale, l'arbitre accorde ce but totalement fantômatique. C'est vrai que 4 ou 5-0, après tout c'est pareil.
 
 
 

 

Match 13. Manchester City 1-0 Arsenal

Date : 17 décembre 2011
Mi-temps : 0-0
Compétiton : Premier League - 16ème journée
Lieu : The City of Manchester Stadium
Arbitre : Philipp Dowd

 
Logos des deux équipes
 
 
 
Manchester City

Un des rares logos où il y'a trois étoiles comme ça pour la déco, rien à voir avec le nombre de championnats remportés.
 
 
 
Arsenal

Le canon ne rentre même pas dans le logo. Après ça on se plaint qu'Arsenal n'est pas un club assez perfectionniste.
 
 
 
Appréciation générale du match : Un match où le score final était prévisible par beaucoup de monde. Surtout par les supporters d'Arsenal vu le coaching d'Arsène Wenger.


 
Evolution du score :
- 1-0 : David Silva 53’



 
Compositions des équipes



Manchester City


Joe Hart

Micah Richards
Pablo Zabaleta
Kolo Touré
Vincent Kompany (capitaine)

Yaya Touré

(remplacé par Nigel de Jong 86’)

Gareth Barry (carton jaune 39’)

David Silva (but 53’)

Samir Nasri
(remplacé par Edin Dzeko 86’)
Sergio Agüero (carton jaune 72’)

Mario Balotelli

(remplacé par James Milner 72’)
 
 
 
Remplaçants :

Nigel de Jong

James Milner

Stefan Savic

Adam Johnson
Joleon Lescott
Costel Pantilimon
Edin Dzeko
 
 
 
Entraineur : Roberto Mancini
 
 
 
Arsenal :

Wojciech Szczesny

Johan Djourou
(remplacé par Ignasi Miquel 47’)

Thomas Vermaelen

Per Mertesacker
(remplacé par Marouane Chamakh 82’)
Laurent Koscielny (carton jaune 44’)
Alexandre Song (carton jaune 11’)
Mikel Arteta (carton jaune 73’)

Aaron Ramsey

Gervinho

Theo Walcott

(remplacé par Andrei Arshavin 69’)
Robin van Persie (capitaine)
 
 
 
Remplaçants :
Ignasi Miquel

Yossi Benayoun

Marouane Chamakh

Tomàs Rosicky

Emmanuel Frimpong
Andrei Arshavin

Manuel Almunia

 
 
 
Entraineur : Arsène Wenger

 
Homme du match (avis personnel) : David Silva (Manchester City)

 
Faits marquants (ou pas) :

 
3’ Première incursion pour les Citizens, ce sera sans danger pour les Gunners d’Arsenal
6’ Faute de Arteta sur Balotelli, deux beaux talents qui semble en rodage prononcé depuis… le début de leur carrière en fait… ce qui donne un bon coup franc pour City. Le coup franc finit dans les gants de Szczesny.
 9’ Sur un bon centre de Zabaleta, Agüero frappe. Le ballon s’envole et finit tout de même par retomber. La loi de la gravité sans doute.
11’ Carton jaune pour Song (tiens c’est étonnant !!) pour une faute sur David Silva.
12’ Frappe des 20 mètres de David Silva, sans grand danger pour le portier polonais d’Arsenal.... Oui son nom est relou à taper on sait !!
13’ Song commet une nouvelle faute, cette fois-ci sur Richards. Il va falloir que le milieux camerounais d’Arsenal se calme s’il ne veut pas prendre un deuxième carton jaune. Au passage pour lui, on ne joue que depuis 13 minutes.
15’ Premier quart d’heure où il ne s’est pas passé grand chose.
Les deux équipes semblent assez proches dans les différents secteurs de jeu, même si Manchester City présente une meilleure aisance dans la possession du ballon.
17’ Frappe de Gervinho, dévié tant bien que mal par Hart.
18’ Sur un corner pourtant très mal tiré, Hart dévie une nouvelle fois le ballon en corner sur une frappe de Koscielny.
Arsenal vient de se créer les deux plus belles occasions de ce début de rencontre.
24’ Grâce à un contrôle aussi superbe qu’improbable, Balotelli est à deux doigts d’ouvrir le score pour les siens, mais Szczesny arrête le tir de l’attaquant italien à bout portant.
27’ Faute de Nasri sur Gervinho et bon coup franc à l’entrée de surface pour les Londoniens. Van Persie se charge de tirer ce coup-franc. C’est tout ce qu’on en retiendra dis-donc !
33’ Tête de Van Persie sur un centre en cloche de Ramsey. Sans danger pour Hart.
35’ Sur une bonne attaque de Van Persie qui transmet pour Ramsey, Kolo Touré effectue un superbe retour défensif. Hart se saisit du ballon.
L’attaque d’Arsenal a échoué de très peu.
39’ Gros tacle de Barry sur Arteta. L’arbitre demande au joueur de Manchester City de se calmer avant de lui donner un carton jaune. Ne jamais gueuler après un arbitre après avoir fait un tacle assassin, on le sait pourtant !!
41’ Superbe attaque de Agüero qui enclenche un tir croisé bien arrêté par Szczesny… Ouais je réécris son nom maintenant.
43’ Tacle houleux de Zabaleta sur Van Persie qui met du temps à se relever.
44’ Carton jaune pour Koscielny pour avoir attrapée Yaya Touré par les épaules. La WWE vient d’appeler.

 
Une première période où les eux équipes font jeu égal, avec un léger avantage pour Manchester City en ce qui concerne les transmissions de balles, tandis qu’Arsenal mène au point de vue du nombre d’occasions.
 
 
 
47’ Premier changement du match. Il est effectué par Arsène Wenger côté Arsenal. Djourou laisse sa place à Miquel. Un changement poste pour poste. Et là une question se pose : pourquoi ne pas avoir fait ce changement à la mi-temps ?
50’ Miquel se mélange les jambons et donne un corner à Manchester City.
On sent que les hommes de Roberto Mancini veulent accélérer leur jeu pour marquer le plus vite possible. Ce qui est le principe d’un match de football en fait.
Ouverture du score pour Manchester City ! 53ème minute : Après un débordement de Balotelli, ce dernier frappe, Szczesny dévie le ballon sur la tête de Agüero qui transmet à David Silva qui pousse le ballon dans le but. 1-0 pour Manchester City !
54’ Arsenal essaie tout de suite de revenir dans le match.
Walcott décoche un tir superbe bien claqué par Hart.
56’ Van Persie se voit refuser un but pour un hors-jeu peu évident. Le score reste de 1-0 pour les Citizens.
59’ City obtient un beau coup franc pour une faute litigieuse de Koscielny sur Agüero. Et si l’arbitre avait décidé de pourrir un match qui pourtant l’est déjà un petit peu.
62’ Au terme d’un cafouillage dans la défense d’Arsenal, Agüero frappe de peu à côté.
Arsenal doit se ressaisir car on sent que ces derniers ont pris un coup derrière la tête depuis l’ouverture du score.
63’ Sur un modèle de jeu collectif, City est à deux doigts de doubler la mise, mais la dernière passe de David Silva passe est trop longue pour Balotelli qui, donc était trop court. Logique non ??
64’ Van Persie voit encore Hart se coucher sur une de ses frappes après un bon travail de Gervinho côté droit.
66’ Silva tire un coup-franc directement sur Szczesny.
A la suite d’un mauvais renvoi de la défense Londoniennes, Zabaleta frappe aux vingt mètres. Son tir atterrit sur le poteau. Le gardien des Gunners (Szczesny oui oui…) n’avait pas bougé.
67’ Ramsey place une tête à bout portant sur le buste de Hart. Sans regret, le milieu d’Arsenal était hors-jeu. C’est bien la peine.
69’ Arsenal n’y arrive plus et ne parvient plus à trouver un jeu collectif permettant de se créer des occasions.
Arsène procède alors à un second changement, c’est Walcott qui laisse sa place à Arshavin.
70’ Vermaelen tire un coup franc, dévié par le mur Mancuniens. Ce sera un corner.
71’ Arsenal montre quelques signes de renouveau dans le jeu offensif, mais continue de pêcher énormément sur la dernière passe.
72’ Agüero est averti pour un pied haut sur Vermaelen. Les prises de Kung-Fu étant toujours interdites dans le milieu du ballon rond.
Roberto Mancini profite de cet arrêt de jeu pour procéder à un changement, c’est Milner qui remplace Balotelli. Un changement destiné à jouer plus défensif.
73Carton jaune pour Arteta pour contestation.
75’ Arteta est l’auteur d’une bien vilaine faute sur Barry alors qu’il vient tout juste de recevoir un avertissement. Il n’est pas loin d’en recevoir un deuxième.
78’ A la suite d’une main involontaire de Richards à l’intérieur de la surface de réparation, Arsenal aurait pu bénéficier d’un penalty. Mais bon l’arbitre…
80’ Frappe de Agüero dans un angle pourtant impossible. Szczesny se couche bien et dévie en corner.
82’ Dernier changement côté Arsenal. Arsène Wenger tente le tout pour le tout et décide de jouer l’attaque avec un attaquant qui remplace un défenseur. En effet, Chamakh remplace Mertesacker. Quand y’a plus le choix décidemment…
85’ Manchester City se créé une très grosse occasion. Sans doute dans la précipitation, Richards met le ballon à côté. 7 mètres 32 de long c’est pourtant très grand.
86’ Double changement pour City. Dzeko remplace Nasri.
De Jong remplace Yaya Touré, frère de.
89’ Frappe d’Arshavin qui passe à côté, sans aucun danger pour Hart.
90’ Grosse frappe très puissante de Vermaelen, miraculeusement claquée par Hart.
Il y’aura 4 minutes de temps additionnel.
90 + 2’ Song commet une faute inutile (tiens c’est encore étonnat !!) sur Agüero à l’angle du poteau de corner. Sur le coup franc, après un bon centre en retrait, Dzeko frappe largement à côté.
90 + 3’ Encore une belle frayeur pour City. Vermaelen, encore lui, frappe à quelques centimètres du poteau de Hart. On a frôlé l’égalisation. Les Supporters de Manchester United peuvent se rassoir.
 
 
 
Manchester City se relance bien après sa défaite à Chelsea (2-1) au terme d’une belle intensité en fin de match.
Les Citizens restent leader et gardent 2 points d’avance sur son rival Manchester United qui s’est imposé sur le terrain des Queens Park Rangers (0-2).
Arsenal reste 5ème.
 
 
 
Le but de David Silva (désolé je n'ai trouvé que ça)

 

samedi 24 novembre 2012

Vidéo 4. Soudain, l'apocalypse.

Match de Coupe d'Europe 1997 entre les Norvégiens de Tromso et les Londonniens de Chelsea. Tromso gagne le match 3-2. Mais on retiendra surtout l'arrivée et la progression impressionante de la neige qui perturbera sûrement les visiteurs. Ces derniers se rattraperont en s'imposant 7-1 à Londres lors du match retour.

Vidéo 3. Amoros avant Zidane

Il n'y a pas que l'Italien Marco Materazzi qui s'est pri un coup de boule de la part d'un grand joueur Français. Il y'a aussi le Danois Jesper Olsen victime de l'énervement de Manuel Amoros lors de l'Euro 1984. La preuve en image.

 



vendredi 23 novembre 2012

Match 12. Belgique 2-0 Ecosse

Date : 16 octobre 2012
Mi-temps : 0-0
Compétiton : Coupe du Monde 2014 - Qualifications
Groupe 1 - Match 4
Lieu : Roi Baudouin (Bruxelles)
Arbitre : Tom Hagen (Norvège)
 
Logos des deux équipes
 
Belgique
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pourquoi n'y a t-il presque pas de consonne sur l'abréviation l'équipe ?
 
 
Ecosse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Logo on ne peut plus britannique. Vraiment.
 
 
Appréciation générale du match : Ca faisait des mois que j'entendais que les Diables Rouges Belges détenaient une génération dorée. J'en ai eu la confirmation.
L'Ecosse, elle, rame encore et toujours.
 
Evolution du score :
- 1-0 : Benteke 69’
- 2-0 : Kompany 71’
 
 
Homme du match (avis personnel) : Vincent Kompany (Belgique)
 
 
Compositions des équipes
 
Belgique
Thibault Courtois
Jan Verthongen
Thomas Vermaelen
Cincent Kompany (capitaine) (but 71’)
Toby Alderweireld
Moussa Dembélé
(remplacé par Heden Hazard 46’)
Dries Mertens
(remplacé par Kevin Mirallas 56’)
Axel Witsel
Nacer Chadli (carton jaune 81’)
Kevin de Bruyne
Christian Benteke (but 69’)
(remplacé par Ilom M’Boyo 71’)
 
Remplaçants :
Simon Mignolet
Eden Hazard
Jean-François Gillet
Nicolas Lombaerts
Laurent Ciman
Guillaume Gillet
Timmy Simmons
Kevin Mirallas
Ilom M’Boyo
Steven Defour
Jelle Vossen
 
Entraineur : Marc Wilmots
 
 
Ecosse
Allan McGregor (carton jaune 61’)
Christophe Berra
Gary Caldwell
Daniel Fox
Alan Hutton
James McArthur
Darren Fletcher (capitaine)
James Morrison
(remplacé par Matt Phillips 80’)
Kris Commons
(remplacé par Jamie Mackie 46’)
Steven Fletcher
(remplacé par Kenny Miller 76’)
Shaun Maloney
 
Remplaçants :
David Marshall
Matt Giks
Andy Webster
Charlie Mulgrew
Matt Phillips
Russel Martin
Jamie Mackie
Don Cowie
Charlie Adam
Kenny Miller
 
Entraineur : Craig Levein
 
 
Faits marquants (ou pas) :
 
3’ Déjà une énorme occasion pour la Belgique ! McGregor vient réaliser pas moins de trois arrêts consécutifs sur deux frappes à bout portant de Mertens, puis sur une frappe croisée de Dembélé. Bon boulot.
10’ La Belgique pousse toujours mais bute sur un formidable McGregor qui vient réaliser un bel arrêt sur un tir de Chadli.
16’ La Belgique poursuit ses attaques mais il manque quand même un petit quelque chose. A l’image de Verthongen qui frappe au-dessus.
22’ Encore une jolie phase pour la Belgique. Après que McGregor se soit un peu troué, De Bruyne reprend le ballon de justesse à la limite de la sortie de but, mais Benteke est surpris par le retour du ballon et ne peut le jouer.
24’ Très bel arrêt de Courtois en pleine extension sur un coup franc fantastique de Maloney qui prenait la direction de la lucarne. Superbe ! C’est la plus belle occasion Ecossaise depuis le début du match.
27’ Belle frappe enroulée du droit de Chadli à l’entrée de la surface. McGregor est tout heureux de voir le ballon passer à côté. Ce qui lui permet de recadrer un peu sa défense.
33’ Bien décalé par Chadli, Dembélé frappe croisé, ça passe à quelques centimètres du poteau gauche de McGregor.
36’ La Belgique domine littéralement son adversaire. Les hommes en blanc de Craig Levein subissent beaucoup.
42’ Encore un bel arrêt à l’horizontale pour Courtois, encore une fois sur un coup franc direct de Maloney
44’ McGregor, sans doute gêné par Caldwell, se troue un peu. Par chance pour lui, la tête de Benteke va au-dessus.
 
Bonne première période de la Belgique face à une équipe Ecossaise qui va devoir se débrider un peu si elle ne veut pas subir autant en secondé qu’en première période.
 
46’ Pour la Belgique, Hazard a remplacé Dembélé.
Pour l’Ecosse, Mackie a remplacé Commons.
50’ Bien servi en hauteur par Alderweireld, Dembélé voit sa tête rebondir sur la barre transversale avant de sortir. Encore une belle occasion pour la Belgique.
56’ Changement pour la Belgique, Mirallas remplace Mertens.
60’ La Belgique continue sa domination. Ce serait dommage pour eux de ne pas marquer aujourd’hui. Il en est de même pour l’Ecosse d’ailleurs.
61’ Carton jaune pour McGregor pour avoir gagné du temps sur son dégagement.
66’ Hazard tire un coup franc. Ca passe à côté.
67’ Belle frappe de De Bruyne dont la trajectoire a bien failli surprendre McGregor qui dévie avec ses mains tant bien que mal.
Ouverture du score pour la Belgique ! 69ème minute : Sur un corner joué à deux avec Hazard, De Bruyne centre sur la tête de Benteke qui place le ballon dans la lucarne en face de lui ! 1-0 ! Et c’est bien mérité !
70’ La Belgique a enfin trouvé la faille dans une défense Ecossaise qui semble faiblir de plus en plus avec l’apparition de la fatigue.
Et de deux !! 71ème minute : Très beau but de Kompany qui tergiverse devant le défenseur avant de tromper McGregor d’une frappe soudaine sous la barre ! 2-0 ! Magnifique !
74’ Les Belges ne sont pas rassasiés et continuent d’attaquer, l’Ecosse n’y est plus.
76’ Pour l’Ecosse, Steven Fletcher est remplacé par Miller.
80’ Dernier changement pour l’Ecosse, Phillips remplace Morrison.
81’ Carton jaune pour Chadli pour un tacle en retard sur Maloney.
87’ Dernier changement pour la Belgique, M’Boyo remplace Benteke.
89’ Une des rares incursions écossaises se termine par… un centre foiré de Miller.
 
Belle victoire de la Belgique dans ce groupe A face à une équipe d’Ecosse qui n’a absolument rien montré.
La victoire des joueurs de Marc Wilmots est largement mérité.
Dans les autres matchs du groupe, la Croatie a battu le Pays de Galles (2-0). Et à la surprise générale, la Macédoine a battu la Serbie (1-0).
La Belgique est leader avec 10 points.
L’Ecosse est dernière avec seulement 2 points. 
 
Résumé vidéo du match.
 

jeudi 22 novembre 2012

Vidéo 2. France-Sénégal par Solo et Le Bolloc'h

On se souvient du match d'ouverture de la Coupe du Monde 2002 en Corée et au Japon. La fameuse défaite 1-0 face au Sénégal.
Voici la version machine à café de ce match.


Vidéo 1. Conduite de balle canine

En plus d'être petit et de pouvoir se faufiler partout, la conduite de balle du bonhomme est plutôt sympathique.

vendredi 16 novembre 2012

Match 11. Zénith Saint-Pétersbourg 5-0 Spartak Moscou

Date : 11 août 2012
Mi-temps : 1-0
Compétiton : Premier League Russe - 4ème journée
Lieu : Stade Petrovskiy
Arbitre : Mikhail Vilkov


Logos des deux équipes


Zénith Saint-Pétersbourg














Le logo du Zénith "designé" avec une flèche vers la droite et un beau gallion sur le dessus. Pour symboliser sa puissance on a rarement fait mieux.



Spartak Moscou











Une belle étoile pour dire qu'on a gagné plein de championnat, mais ce n'était pas grâce à ce match.


Appréciation générale du match : Un match entre le leader et son dauphin c'est toujours des matchs super étriqué, mais là les joueurs ont cassé le protocole.



Evolution du score :
- 1-0 : Kannunikov 15’
- 2-0 : Bystrov 52’
- 3-0 : Shirokov 61’
- 4-0 : Fayzulin 67’
- 5-0 : Shirokov 88’                                                           
                               

Compositions des équipes

 

Zénith Saint-Pétersbourg
Vyacheslav Malafeev (capitaine)
Aleksandr Anyukov
Domenico Criscito
Aleksandar Lukovic
(remplacé par Bruno Alves 59’)
Tomas Hubocam
Roman Shirokov (buts 61’ – 88’)
Viktor Fayzulin (but 67’) (carton jaune 29’)
Serguey Semak
(remplacé par Konstantin Zyrianov 70’)
Igor Denisov
Vladimir Bystrov (but 52’) (carton jaune 63’)
Maksim Kannunikov (but 15’)
(remplacé par Luka Djordjevic 83’)


Remplaçants :
Yuri Zhevnov
Michael Lumb
Bruno Alves
Konstantin Zyrianov
Luka Djordjevic
Dmitriy Telegin

Entraineur : Luciano Spalletti

 

Spartak Moscou
Andrey Dykan (capitaine)
Nicolas Pareha
Marek Suchy (carton jaune 83’)
Evgueniy Makeev (carton jaune 72’)
Rafael Carioca
(remplacé par Welliton 72’)
Aiden McGeady (carton rouge 63’)
Demy de Zeeuw (carton jaune 50’)
Dimiyar Bilyaletdinov
Soslan Gatagov (carton jaune 56’)
(remplacé par Pavel Yacovlev 78’)
Artem Dzyuba
(remplacé par Zhano Ananidze 68')
Emmanuel Emenike (carton jaune 58’)

 
Remplaçants :
Sergey Pesyakov
Ilga Kutepov
Aleksandr Zotov
Zhano Ananidze
Welliton (carton jaune 90’)
Ari
Pavel Yakovlev

Entraîneur : Unai Emery

Homme du match (avis personnel) : Viktor Fayzulin (Zénith Saint-Petersbourg)

Faits marquants (ou pas) :

- 1’ C’est le gros duel de cette 4ème journée. En effet ce sont les deux leaders du championnat qui s’affrontent.
- 3’ Première occasion pour le Zénith, Shirokov est surpris d’avoir le ballon aussi facilement, sa tête passe au-dessus.
- 7’ Superbe arrêt de Dykan sur une énorme frappe de Bystrov après que ce dernier ait proprement éliminé Gatgov.
- 10’ Le Zénith impose son rythme. Le Spartak va avoir du mal.
- Superbe but du Zénith ! 15ème minute : Après une perte de balle très bête au milieu, Kannunikov récupère et part en raid solitaire. Il élimine De Zeeuw et Pareha pour venir tromper Dykan d’une frappe croisée ! 1-0 ! Logique !
- 23’ Malgré un gros début de match de son équipe, Luciano Spalletti gueule comme un veau sur son banc. On se demande pourquoi d’ailleurs.
- 24’ McGeady tire son coup-franc dans les gants de Makafeev, sosie officiel de Dennis Bergkamp.
- 25’ Sur une grossière erreur de la défense du Spartak par Suchy et Pareha, Bystrov frappe croisé, le ballon est dévié de justesse par Dykan.
- 29’ Carton jaune pour Fayzulin pour une faute sur De Zeeuw.
- 32’ Le Zénith joue tranquille la vie. Les Rouges du Spartak ne sont absolument pas dedans.
- 37’ Enorme reprise de Emenike qui donne une reprise de volée à mi-hauteur à l’horizontale sur une superbe centre Makeev, le ballon passe à côté.
- 41’ Frappe de mouette de De Zeeuw qui passe derrière le but de Malafeev.
- 42’ Semak est très actif sur le terrain. Semak qui reste un des plus grands fantômes de l’Histoire du PSG ne l’oublions pas.

Score logique à la pause pour le Zénith auteur d’une grande maîtrise. Mais le Spartak semble tout de même se reprendre un peu.

- 50’ Carton jaune pour De Zeeuw pour une faute sur Lukovic.
- Le Zénith double la mise ! 52ème minute : La défense du Spartak est totalement à l’ouest ! C’est Criscito qui transmet à Bystrov qui trompe Dykan d’une frappe croisée ! 2-0 !
- 56’ Carton jaune pour Gatagov pour une faute sur Bystrov.
- 58’ Carton jaune pour Emenike pour s’être énervé contre la décision de l’arbitre. Il y’a de quoi, ce dernier siffle n’importe quoi.
- 59’ Coté Zénith, Bruno Alves remplace Lukovic.
- Penalty pour le Spartak Moscou ! C’est justement Emenike qui est taclé par Criscito !
- 60’ Malafeev arrête le penalty ! Bilyaletdinov ne tire pas très bien et Malafeev repousse du poing gauche, Crriscito dégage de justesse ! On reste à 2-0 !
- Et la punition est là ! 61ème minute : Incroyable but Shirokov sur un centre de Criscito ! Une reprise instantannée qui lobe Dykan, un superbe geste technique ! 3-0 ! Le Spartak boit la tasse !
- 63’ Carton rouge direct pour McGeady ! Ce dernier laisse une bien vilaine semelle sur Bystrov ! Inutile !
- Carton jaune pour Bystrov. Mais là on ne sait pas vraiment pourquoi.
- Et de quatre ! 67ème minute : Encore une défense passive du Spartak ! Criscito transmet à Denisov qui centre pour Fayzulin qui marque dans le but vide ! 4-0 !
- 68’ Côté Spartak, Ananidze remplace Dzyuba.
- 69’ Semak s’est blessé et sort en boitant.
- 70’ L’ancien Parisien est remplacé par Zyrianov.
- 72’ Carton jaune pour Makeev qui tacle dansgeureusement Fayzulin.
- Pour le Spartak, Welliton remplace Carioca.
- 75’ Frappe de Denisov, Dykan dévie bien en faisant une belle extension.
- 76’ Gagatov s’est blessé gravement. C’est une sacré journée de daube pour le Spartak qui évolue provisoirement à 9 contre 11.
- 78’ Gatagov est donc remplacé par Yacovlev pour le Spartak.
- 82’ Evènement ! Il ne s’est rien passé depuis 4 minutes.
- 83’ Carton jaune pour Suchy pour un contact rugueux.
- Dernier changement pour le Zénith, Djordjevic remplace Kannunikov.
- Et de cinq pour le Zénith ! 88ème minute : Beau travail de Fayzulin qui frappe sur la barre, le ballon revient sur Shirokov qui marque de la tête dans le vide ! Dykan a beau plonger, il ne peut rien ! 5-0 ! On touche le fond du fond côté Spartak.
- 90 + 2’ Carton jaune pour Welliton pour un soi-disant coup de coude aérien.

Enorme victoire du Zenith Saint-Pétersbourg face à  son dauphin qui est passé à côté de son match.

Le Zénith Saint-Pétersbourg est donc seul leader avec 3 points d’avance sur son adversaire du jour, qui est donc 2ème.
              


Résumé vidéo du match




 

jeudi 1 novembre 2012

Match 10. Mjällby AIF 1-1 IFK Göteborg

Date : 17 mai 2012
Mi-temps : 1-0
Compétiton : Allsvenskan - 10ème journée
Lieu : Stranvallen
Arbitre : Martin Strömbergsson
 
Logos des deux équipes
 
 
Mjällby AIF
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'ai vraiment un problème moi, je vois des feuilles de lauriers partout. A part ça le tréma sur le A est mal placé.
 
 
IFK Göteborg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Contrairement aux apparences, l'IFK Göteborg n'a pas été créé au Moyen-Age.
 
 

Evolution du score :
- 1-0 : Fejzullahu 24'
- 1-1 : Söder 52'


 
Composition des équipes
 
 
Mjällby AIF
Mattias Asper
Daniel Ivanovski
Patrick Rosengren (capitaine) (carton jaune 6')
Robin Cederberg
William Leandersson
Haris Radetinac
Daniel Nilson
Dominique Kivuvu
Daniel Nicklasson
(remplacé par Pàr Ericsson 39')
Marcus Pode
(remplacé par Simon Nilsson 62')
Erton Fejzullahu (but 24')
(remplacé par Markus Ekenberg 81')
 
Remplaçants :
Alexander Lundin
Pavel Zavadil
Simon Nilsson
Markus Ekenberg (carton jaune 90')
Victor Agardius
Pàr Ericsson
Andreas Blomqvist
 
Entraîneur : Peter Swärdh
 
 

IFK Göteborg
John Alvbàge
Emil Salomonsson
Kjetil Waehler
Hjalmar Jonsson
Mikael Dyrestam
Joel Allansson
(remplacé par Stefan Selakovic 85')
Philip Haglund (carton jaune 22')
Pontus Farnerud (carton jaune 76')
Tobias Hysen (capitaine)
Robin Söder (but 52')
(remplacé par Hannes Stiller 77')
David Moberg Karlsson
(remplacé par Nordin Gerzic 68')
 
Remplaçants :
Nordin Gerzic
Erik Dahlin
Hannes Stiller
Stefan Selakovic
Jakob Johansson
Daniel Sobralense
Mikael Stahre
Hjörtur Zogi Valgardsson
 
Entraîneur : Mikael Stahre

 
 
Homme du match (avis personnel) : Erton Fejzullahu (Mjällby AIF)
 
 
Faits marquants (ou pas)
- 4' Prmeière frayeur pour la défense de Mjällby, Söder est bien lancé dans la profondeur, mais Asper avait bien anticipé et dégage le ballon en touche.
- 6' Carton jaune pour Rosengren pour un tacle violent. On ne joue que depuis 6 minutes.
- 11' Début de match où les deux équipes font jeu égal.
- 17' Bien lancé dans la profondeur, Pode ne parvient pas à appuyer sa frappe pour inquiéter Alvbàge.
- 22' Carton jaune pour Haglund pour une faute sur Kivuvu.
- Ouverture du score pour Mjällby AIF ! 24ème minute : A l'entrée de surface, Fejzullahu adresse un superbe intérieur du droit qui va se loger dans la lucarne opposée de Alvbàge ! Superbe ! 1-0!
- 32' Depuis l'ouverture du score, le match a clairement perdu en intensité.
- 37' Göteborg essaie de revenir mais pêche énormément dans le secteur offensif au niveau des transmissions de balle.
- 38' Il semblerait que Nicklasson se soit blessé, il reste sur le bord de la touche.
- 39' Changment pour Mjällby AIF donc. Nicklasson blessé est remplacé par Ericsson.
- 44' Après une belle conduite de balle solitaire, Pode écrase sa frappe qui passe à côté.
 
Mjällby AIF mène 1-0 à la mi-temps après un premier acte bien maîtrisé. L'IFK Göteborg n'a aucune raison d'abdiquer mais devra être plus précis si elle veut revenir au score.
 
- 49' Enorme occasion pour Mjällby AIF, Ericsson se retrouve seul devant Albàge, mais celui-ci plonge parfaitement dans les pieds de l'attaquant. Ericsson ne peut marquer dans le but vide car il est en déséquilibre et bien gêné par le retour de Dyrestam.
- Egalisation de l'IFK Göteborg ! 52ème minute : Sur une longue passe de Waehler, Söder se débarasse bien de Leandersson avec un bel amorti de la poitrine et vient fusiller Asper d'une frappe croisée ! 1-1 !
- 54' Allansson est a deux doigts de doubler la mise pour l'IFK Göteborg, mais sa frappe croisée passe à quelques centimètres du poteau de Asper.
- 56' Mober Karlsson est lui aussi tout près de marquer, mais son tir enveloppé du gauche passe au-dessus.
- 62' Changement pour Mjällby AIF, Nilsson remplace Pode.
- 68' Changement pour l'IFK Göteborg, Gerzic remplace Moberg Karlsson
- 74' Mjällby n'est pas passé loin de marquer un second but, mais le centre en force de Radetinac passe à côté car personne ne parvient à devier le ballon.
- 76' Carton jaune pour Farnerud pour un tacle violent.
- 77' Changement pour l'IFK Göteborg, Stiller remplace Söder.
- 78' C'est l'IFK Göteborg qui parvient le mieux à pénétrer dans la défense adverse en cette fin de match. Attention tout de même à ne pas se faire contrer par une équipe de Mjällby AIF entreprenante.
- 81' Dernier changement pour Mjällby AIF, Ekenberg remplace un excellent Fejzullahu.
- 84' Dernier changement pour l'IFK Göteborg, Selakovic remplace Allansson.
- 87' Mjällby AIF est tout près de prendre l'avantage, Alvbàge arrête le ballon de Ericson avec beaucoup de chance alors que l'attaquant avait pourtant réussi à glisser de ballon entre ses jambes.
- 90 + 1' Sur un beau centre de Stiller à l'entrée de surface, Selakovic voit sa tête s'écraser sur la barre de Asper.
- 90 + 2' Exactement sur le même genre d'action, Selakovic voit sa tête cette fois-ci passer au-dessus.
Carton jaune pour Ekenberg pour un pied haut.
 
Match nul entre les deux formations.
L'IFK Göteborg aurait pu mériter mieux sur la seconde période proposé.
Au classement, Mjällby AIF est 7ème. L'IFK Göteborg est 9ème.
 
 
Le résumé vidéo du match